Le 12 juin 2021, en présence de Monsieur le Ministre des Eaux et forêts, de la mer, de l’environnement chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres, le Pr. Lee White, Christel Bories, Présidente directrice-générale d’Eramet et Leod-Paul Batolo, Administrateur Directeur Général de Comilog, ont inauguré au Gabon la Fondation Lékédi Biodiversité.

La préservation de la biodiversité, notamment autour de ses sites industriels, est un enjeu majeur pour le Groupe qui l’a inscrite comme un des axes prioritaires de sa feuille de route RSE.

La Fondation Lékédi Biodiversité, créée conjointement par Comilog (filiale gabonaise du Groupe) et Eramet, renforce le statut du parc de la Lékédi qui se dote de moyens supplémentaires pour préserver la biodiversité du Gabon, réhabiliter les primates orphelins et développer la recherche scientifique.

Avec 14 000 hectares, le parc de la Lékédi demeure l’unique parc animalier sécurisé du Gabon et accueille une faune et une flore exceptionnelle.

Au fil des années, la protection du site a permis le développement de la faune locale, notamment les primates mais aussi des espèces moins courantes comme les potamochères, les guibs harnachés ou les buffles des forêts. L’inventaire en cours confirme la présence d’une trentaine de gorilles et d’une cinquantaine de chimpanzés. Une des particularités du parc demeure la forte présence de plus de 500 mandrills ainsi que  des espèces rares et menacées comme le Pangolin géant, les Chats Dorés, les Panthères, les faux Gavial et plus d’une centaine espèces d’oiseaux.

Le parc travaille avec différents organismes gabonais de protection de l’environnement permettant de mener des actions de sensibilisation sur la biodiversité et de lutte contre le braconnage. La Fondation Lékédi Biodiversité souhaite développer de nouveaux partenariats dans le domaine de la recherche.

« Je me réjouis de l’inauguration aujourd’hui de la Fondation Lékédi biodiversité en présence du Pr. Lee White. Cette première pour le groupe Eramet renforce et pérennise nos engagements en matière de préservation de la biodiversité gabonaise. Grâce à l’expérience acquise avec les équipes du Parc de la Lékédi, nous allons désormais pouvoir accélérer notre action. »

Eric Willaume
Directeur exécutif de la Fondation Lékédi Biodiversité

Historique du Parc de la Lékédi

La mise en place du chemin de fer, le Transgabonais, entre Franceville-Moanda et Owendo a mis fin à l’utilisation du téléphérique permettant jusque-là de transporter le minerai de manganèse de Moanda vers Mbinda au Congo. L’activité industrielle dans la commune de Bakoumba, centre névralgique des installations de transport par téléphérique, s’est quasiment arrêtée. La Comilog a ainsi imaginé un projet de reconversion permettant de maintenir de l’activité et s’est lancé dans un vaste programme d’élevage et de pisciculture avant de finalement s’orienter et de s’investir activement dans la préservation de la biodiversité.

C’est ainsi qu’est né en 1993 le Parc de la Lékédi. Géré par Sodepal (Société d’exploitation du parc de la Lékédi), une filiale de Comilog, il collabore avec différentes ONG. Des experts de Sodepal surveillent quotidiennement l’écosystème du parc et travaillent avec les écoles locales pour sensibiliser les plus jeunes à l’importance de préserver la biodiversité.

Le Parc accueille environ 1 800 visiteurs par an.

En 2020, quatre grandes opérations de lutte anti-braconnage ont été réalisées. Les différentes missions ont permis de détruire des campements clandestins ainsi que des camps d’orpaillage. Six missions de sensibilisation des populations voisines du Parc ont également été réalisées avec la collaboration des Eaux et Forêts.

Un des enjeux majeurs du Parc est la réhabilitation des primates et la réintroduction d’espèces menacées dans le milieu naturel. C’est ainsi qu’en 2020, 7 lycaons ont été réintroduits dans le Parc après 25 ans d’absence au Gabon.

Cette opération fait partie d’un vaste programme de réintroduction et de renforcement de la Mega Faune du Gabon, collaboration entre la Fondation Aspinall, les Parcs Nationaux Gabonais et le Parc de la Lékédi. Il concerne de nombreuses espèces emblématiques telles que les gorilles, les chimpanzés, les mandrills, les buffles de forêts, Cobes de Fassa, les potamochères et les lycaons.

Lire le communiqué de presse